Interview d'une bénévole du Don du Sang

logo-don-du-sang.jpg

 

L'établissement français du sang a lancé un appel aux dons car les stocks de sang sont en baisse. En cette fin d'année, le niveau des réserves est "très fragile". La situation risque de devenir très tendue dans les semaines à venir. C'est pourquoi l'établissement français du sang compte sur la mobilisation des Français avant d'atteindre un seuil critique. En lien avec cet appel nous avons rencontré une personne qui fait don de son sang, ses plaquettes et son plasma en tant que bénévole depuis neuf ans à la E.F.S.

 

Bonjour, tout d'abord pourriez-vous nous dire ce qui vous a motivé à entrer dans cette association ?

Cette idée était présente depuis très longtemps car je trouvais que c'était un acte que je pouvais faire, qui ne prenait pas beaucoup de temps mais qui pouvait sauver des vies. Le premier pas a été difficile à faire, j'avais un peu peur, allais je supporter la vue du sang ? Est-ce que j'allais avoir mal ? Toutes ces questions se sont vite dissipées une fois sur place car l'équipe nous prépare vraiment bien et répond à toutes nos inquiétudes. L'idée qu'un jour ma famille, mes amis et moi même puissent avoir besoin de sang m'a décidée et ce fut le début d'une longue histoire. Mon regret : ne pas réussir à convaincre assez de monde pour me rejoindre, beaucoup me dise « si j'avais plus de temps... ou si je prenais le temps ! » Mais finalement ils ne le font pas ! Alors que pendant ce temps ceux qui en ont besoin n'ont pas non plus beaucoup de temps parfois à vivre et que nous pouvons les sauver ! C'est ce qui me fait aller régulièrement donner et j'en ressors toujours plus heureuse de savoir qu'un peu de moi va aider quelqu'un.


Pouvez-vous me décrire ce que vous faites à partir du moment où vous entrez dans les locaux de l'association jusqu'à l'instant où vous en ressortez ?

Je suis accueillie par la secrétaire qui récupère mon dossier et me demande si j'ai bien complété le questionnaire médical. Je suis ensuite reçue par un médecin pour un entretien et un examen médical afin de vérifier si je suis apte au don et qu'il n'y a pas de risque ni pour moi ni pour celui qui va recevoir mon don. Je vais ensuite dans la salle de prélèvement.  L'infirmière me prélève des échantillons pour y effectuer des analyses.  Commence ensuite le prélèvement. Je peux y rester entre 30mn, 1h ou 2h en fonction du don. Je termine par une collation  dans une salle attenante à la salle de prélèvement.

 

Pour vous, quelles qualités sont requises pour être bénévole au sein de cette association ? Est-ce que cette dernière est composée exclusivement de bénévoles ? Si non, qui ne l’est pas ?

Il faut savoir que le don est anonyme, seul l'établissement français du sang sait à qui est le prélèvement. C'est un acte non rémunéré. Il faut être en forme, ne pas être à jeun et avoir un peu de temps devant soi. Les médecins, infirmières et infirmiers qui nous reçoivent ne sont pas bénévoles, ils exercent leur métier au sein de l'établissement français du sang qui les rémunère. Seules les personnes qui viennent faire un don sont bénévoles ainsi que les membres de l'association de la Fédération Française pour le don de sang bénévole qui gère les collectes en dehors de l'établissement français du sang  (des collectes de sang sont organisées dans les communes du département).

 

Si vous deviez décrire le don du sang en une phrase, laquelle serait-ce ?

Avec notre sang leur vie continue, alors donnons et redonnons !

 

 

 

 

Par Corentin V.

4 votes. Moyenne 3.75 sur 5.

Commentaires (2)

1. 2011-12-11

Super ton site! Continue!

2. Roux-- Pierre 2011-12-09

Donner son sang ,pour sauver des vies et des malades, est un acte citoyen,
bénévole- solidaire-
Ce message va motiver les jeunes" majeurs".


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×