Le biomimétisme, le zoo des robots

 

Pour cette nouvelle information de la semaine, nous nous sommes intéressés de plus près aux créations originales et révolutionnelles de l'entreprise Festo. Les petits bijoux de technologie qu'ils créent sont des robots imitant les animaux pour développer leurs fonctionnalités. Nous vous présentons leurs trois projets les plus extraordinaires.

 

La première création de Festo que vous allez découvrir est aérien. Il s'agit de pingouins conçus artificiellement dans le but d'en faire des drines d'exploration aérien. Avec les AirPenguins, les ingénieurs de Festo ont créés des pingouins artificiels et ils leur ont appris le "vol autonome dans l'immensité de l'air". Sous la surveillance d'un ordinateur posé au sol, il peut nager librement dans l'espace en compagnie d'autres congénères sans les percuter. Les ingénieurs de Festo les ont en effet équipés d'émetteurs-récepteurs d'ultrasons qui leur permettent de signaler leur position. Placés au sol, d'autres émetteurs à ultrasons peuvent constituer une barrière virtuelle que l'ordinateur interdira aux animaux de franchir, créant ainsi une sorte d'aquarium aérien aux parois invisibles.

 

 

 

 

La deuxième création est la plus belle à voir. Magnifiques de fluidité, les méduses aquatiques de Festo sont bluffantes. Ce sont en réalité des machines communicantes. Elles ont été mises au points pour apprendre aux robots à travailler ensemble. Il a fallu d'abord mettre au point un mode de propulsion semblable à celui des véritables méduses. La solution a été trouvée avec un ensemble de huit tentacules, mus par un unique muscle pneumatique qui les fait battre en parfaite sunchronie et permet à l'animal artificiel de monter ou descendre dans l'eau ou l'air. Il restait alors à les faire discuter entre eux. Pour cela, les méduses utilisent des émetteurs d'ondes radio à courte portée ainsi que des signaux lumineux émis par des diodes. Grâce à ce dispositif, elles peuvent nager en banc sans se barrer la route.

 

 

 

La dernière production des ingénieurs de Festo est la plus discrète. Le SmartBird est un goéland artificiel et la créature la plus évoluée de tout le zoo-robot de Festo. Ce robot que l'on confondrait facilement avec un oiseau ordinaire vole sans hélium mais en battant des ailes tout simplement, afin d'imiter au maximum l'original. Le SmartBird peut voler, planer et même décoller et atterrir seul. Il sait également s'adapter instantanément aux conditions de vent et aux trous d'air. Son pilote, muni d'une télécommande, n'est là que pour donner les grandes indications de direction mais son rôle est mineur. Le poids et l'énergie dépensée par ce robot est extraordinaire car il ne pèse que 26 grammes et fonctionne avec seulement 23 W d'électricité, soit autant qu'une ampoule basse consommation !

 

 

 

Les robots-animaux de Festo sont bluffants de réalisme et leurs capacités sont étonnantes. Mais leurs rôles de drône d'exploration (aérien ou sous-marin) est également effrayant car nous pourrions, à l'avenir, être observés par une caméra embarquée dans un goéland sans s'en douter une seule seconde.

 

 

 

 

Par Corentin V.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×